Histoire de MrJmad

L'histoire !

Il était une fois un Troll qui s’appelait Gustave. Gustave avait de la chance, sa famille était très respectée dans la communauté des Trolls des ponts. Ce n’était pas comme son lointain cousin Louche à légume dont la famille avait perdu le droit d’utiliser de vrais prénoms pour nommer ses enfants depuis qu’un de ses lointains ancêtre, Léon Legros se soit horriblement couvert de honte. Gustave était donc chanceux. Il vivait avec ses parents, dans le trou à troll familial se trouvant sous l’un des grands ponts permettant d’aller dans une des plus grandes villes humaines qui soit. Il n’avait jamais manqué de rien et de manière assez régulière son père ramenait un humain pour le dîner. Mais seulement voila, Gustave ne voulait pas manger les humains, il aurait aimé en devenir un. Bien entendu, il se gardait bien de parler à quiconque de cela. Il n’avait pas envie que cela arrive aux oreilles du chef du clan et qu’il perde le droit de s’appeler Gustave.

Un jour, enfin plutôt une nuit, les Trolls ne supportant pas la lumière du jour, alors que Gustave chassait les chats errants pour prouver à son père que lui aussi il pouvait ramener de la viande pour le repas, il tomba sur un nain en bien fâcheuse posture. Il faut savoir que les nains et les Trolls se détestent cordialement. Les Trolls en effet ne se transforment pas en pierre uniquement lorsqu’ils sont touchés par les rayons de soleil. C’est aussi le cas si ils meurent d’une mort paisible, lorsqu’ils ont fait leur temps sur cette terre. Mais pourquoi cela intéresse donc les nains ? Il se trouve que les statues de Troll contiennent bien souvent de magnifique pierre précieuses. Les nains sont donc friands des statues Trolls et n’hésite pas à profaner les tombeaux Trolls pour y chercher des pierres précieuses. On raconte d’ailleurs que l’énorme rubis serti au centre de la couronne du roi des nains provient de la statue Troll d’un ancien roi Troll. Les Trolls n’aiment donc pas les nains. En plus leur chair est dure et ils leur goût un peu aigre ne laisse d’autre choix que de les cuisiner en ragoût. Gustave n’aimait pas trop le ragoût. Mais ramener un nain à la maison, ce serait un petit coup d’éclat. Et tuer un nain, c’était toujours une bonne chose à faire. Sans compter que le tuer d’un coup de gourdin serait facile, le nain était à moitié enseveli sous un gros rocher. Voilà ce que disait Gustave en s’approchant du nain, le gourdin levé bien haut, prêt pour donner le coup de grâce.

‘Ne me tue pas, je t’en supplie, je ferrais ce que tu voudras, mais ne tua pas’ supplia le nain. ‘Pourquoi ne te tuerais je point ?’ demanda le Troll ‘Laisse moi la vie sauve et je te donnerai tout ce que je possède’ ‘Que m’importe ce que possède un nain, je ne veux ni pioche ni pierres précieuse’ répondit le Troll ‘J’ai une pierre d’information’ dit le nain ‘Si tu me libères de l’emprise du rocher, je te la donnerais, je te le promets’ continua-t-il.

Gustave était peu être un Troll qui voulait devenir humain, mais il restait un Troll avant tout. Il abattit donc son gourdin de toute ses forces, écrasant à la fois le heaume et le crâne du nain. Il déplaça ensuite le gros rocher pour libérer le corps du nain et commença à le fouiller pour trouver la pierre d’information. Ne trouvant rien il allait abandonner quand de débit il donna un coup de pied dans le heaume du nain qui contenait encore quelque morceau de crane. Lorsque le projectile sanglant frappa un arbre proche, Gustave cru distinguer un éclair de lumière. En s’approchant, il vit enfin la pierre d’information. Elle était cachée au fond du heaume.

Après l’avoir nettoyé, Gustave fit comme les héros des histoires que sa mère lui racontait le soir faisait pour activer les pierres d’informations. Il la frotta trois fois avec sa manche puis lui souffla dessus deux fois. La pierre s’éclaira alors et une voix un peu sifflante s’exprima. ‘Merci d’avoir activé cette pierre d’information, il vous reste un usage possible, énoncez qui vous êtes et ce que vous voulez savoir’. ‘Bonjour, je suis Gustave le Troll et j’aimerais savoir qui pourrait me transformer en humain’ demande alors le Troll, pas très assuré. ‘La personne la plus proche possédant assez de talent dans le domaine de la magie de l’illusion pour réussir un sort de métamorphose est Médusa la Serpentine. Vous la trouverez dans sa grotte, à deux jours de marche d’ici, direction sud est’ répondit la voix sifflante.

La pierre d’information clignota quelques secondes puis s’éteignit lentement.

Juste avant de définitivement s’éteindre, la voix repris la parole : ‘Nous espérons que vous avez été satisfait de nos réponses. Si ce n’est pas le cas, nous vous prions de renvoyer la pierre par colis magique en expliquant les raisons de votre insatisfaction et notre service commercial se mettra en relation mentale avec vous pour trouver une compensation.’ Gustave ne compris pas vraiment la dernière phrase, mais il en compris suffisamment pour savoir que la pierre ne répondrait plus à ses questions. Il la jeta donc, chargea le cadavre du nain sur son dos et se dirigea vers le pont de ses parents, en réfléchissant comment il pourrait se débrouiller pour aller voir Médusa la Serpentine.

Le temps passa alors. Gustave n’avait pas renoncé à son projet, mais il ne voulait pas finir comme son lointain cousin et se retrouver avec ‘slip sale’ ou ‘rognure d’ongle’ comme nouveau prénom.

Et puis un jour, son père lui confia une mission. Il devait se rendre sous le pont occupé par la famille de son oncle. Le père de Gustave était en effet un réparateur de détecteur de levé de soleil très réputé. Il venait de finir de remettre en état celui que l’oncle de Gustave leur avait envoyé et comme les gnomes de ChronoGnomes étaient encore une fois en grève, c’était Gustave qui devait se charger de la livraison. Ce qu’habituellement il détestait faire. Mais il se trouvait que l’oncle en question habitait à trois jours de voyage, vers le sud est.

Un vrai coup de chance.

Pour plus de sécurité, Gustave décida qu’il tenterait sa chance avec Médusa après avoir livré le détecteur de levé de soleil. Il ne voulait pas se faire dérober sa précieuse marchandise au cas où la pierre d’information aurait dit n’importe quoi.

Quelques jours plus tard, par une nuit sombre qui convenait parfaitement à ce passage de l’aventure de Gustave, celui-ci se retrouva donc devant l’entrée froide et vraiment très noire de la grotte de la Serpentine. Après quelques hésitations, il finit par s’engager dans le souterrain.

Après quelques dizaines de mètre de marche, il fut le plus surpris des trolls lorsqu’il se retrouva nez à nez avec ce qui était visiblement le mur extérieur d’une maison, percé de deux fenêtres décorées de rideau à fleurs et une porte de bois peinte d’une multitude de couleur criardes.

Intrigué, il tapa.

L’être qui lui ouvrit ressemblait plus à ce qu’il pensait devoir être Médusa la Serpentine. Un buste de femme qui se prolongeait en un long corps de serpent bleuté, un visage coupé à la serpe et une chevelure composé de petits serpents tortueux

Enfin Médusa aurait pu ressembler à ce que Gustave pensait être une serpentine si elle n’avait pas porté un kimono de soie et si chacun de ses cheveux-serpents n’avaient pas été coiffé d’un petit bonnet de nuit, eux même surmonté d’un petit pompons de laine.

‘Non mais ça ne va pas, vous savez l’heure qu’il est ! Les gens dorment à cette heure ci ! Si mes serpents ne dormaient pas vous mériteriez que je vous pétrifie !!’ lançant Médusa sans lui laisser le temps de parler.

Gustave ne savait pas trop si il devait essayer de l’assommer avec son gourdin pour lui apprendre à parler ainsi à un troll ou si il devait essayer d’être gentil. Il décida que comme il avait besoin d’elle, l’assommer ne serait pas très intelligent.

‘Mes excuses, mais je ne peux venir de jour à cause du soleil. J’ai besoin de vos services, une pierre d’information m’a dit que vous pouviez me transformer en humain et c’est ce que je veux plus que tout’

Médusa se rendit bien compte que le Troll qu’elle avait devant elle était futé comme un Troll. Et qu’elle pourrait bien en profiter.

‘Je peux effectivement te lancer un sort de transformation en humain, mais cela coûte cher, est ce que tu as de l’argent pour me payer ? ‘

Gustave n’avait pour ainsi dire pas d’argent et il n’eut pas besoin de le dire pour que Médusa le comprenne.

‘Très bien, dans ce cas là, je vais te donner une liste de quatre choses que je veux que tu trouves pour moi et comment tu pourras les trouver. Une fois que tu m’auras ramené ces trois choses, je lancerais le sort’.

Gustave ne réfléchit pas plus d’une … en fait il ne réfléchit pas du tout, il accepta tout de suite.

‘Bon alors, il me faut donc le chapeau d’un roi d’un carnaval humain, l’ombre menaçante d’un homme bon, la coupe à vin d’un elfe des marais et le masque blanc d’un ancien gardien d’un couvent de sorcière du petit peuple’.

Comment Gustave réussit à se procurer les quatre objets, cela pourrait donner lieu à quatre histoires bien plus longue que la présente. Le principal est de savoir qu’il finit par y arriver. Et que plusieurs mois plus tard, par une nuit aussi claire que joyeuse, il était de retour dans la grotte de Médusa.

Celle-ci contrôla chacun des objets et satisfaite, lança son sort d’illusion.

Et Gustave … devint humain.

Où plutôt son apparence devint celle d’un humain.

Fou de joie, il partit en courant sans faire attention à ce que lui disait Médusa.

Il courut à travers la forêt, voulant profiter d’être un humain pour visiter enfin un village d’humain.

Finalement il arriva prêt d’un petit village paisible. Il marcha dans les rues quasi vide, riant tout seul de pouvoir ainsi se déplacer dans un village humain, lui l’ancien Troll.

Lorsque l’aube se fit sentir, il décida de trouver un endroit d’où il pourrait admirer son premier lever de soleil. Il s’assit donc sur une volée de marche qui amenaient à un grand bâtiments blanc dont il ne comprenait pas l’usage.

Et il attendit.

Mais tout comme l’habit ne fait pas le moine, les sorts d’illusion ne transforme pas vraiment les gens. Et les rayons du soleil ne s’y trompèrent pas.

Ce matin là, les villageois furent bien surpris de trouver la statut d’un jeune homme, assis sur les marches amenant au temple de la bourgade.

Les pierres précieuses brillants dans les yeux de la statues les convainquirent que c’était un signe qui leur était adressés.

Et la statue finit par se retrouver dans le temple, sur un piédestal.

Les dés utilisés

Bon j’ai un peu triché parce que j’ai utilisé quatre dés juste comme liste d’objet à trouver. Mais bon, c’est ma première histoire, je me suis laissé un peu de largesse avec les règles.

Du coup les dés que j’ai utilisé :

  • la coupe

  • l’ombre menaçante

  • le masque blanc

  • la méduse

  • le troll

  • le nain avec sa pioche

  • le heaume

  • le chapeau de carnaval

  • le chat

  • la grotte

  • le serpent

  • le pont