L'histoire !

Histoire pour le lancé de dés de juillet 2018

« Jeu, set et match »

La dernière balle finis sa course loin de Laurent. Il avait encore perdu. Il s’effondra sur le cours. Il n’en pouvait plus, il avait l’impression qu’un tracteur lui roulait sur la poitrine, l’empêchant de respirer.

Il avait encore perdu.

Quoi qu’il fasse, il n’arrivait pas à s’améliorer suffisamment pour dépasser les premiers tours des tournois vraiment important.

Il se releva la rage au cœur et reparti vers les vestiaires abattus.


Il avait mal partout assis à son petit box dans l’open space de télé-opérateur où il travaillait.

« Bonjour Madame, je m’appelle Laurent et je voulais vous parler d’assurance …
Une conversation inintéressante de plus, pour essayer de faire acheter à une inconnue une police d’assurance dont elle n’avait pas besoin.

Il en avait marre.

Il voulait jouer au tennis, uniquement cela. Et devenir le meilleur.


Les vestiaires, tard, après l’entrainement. Mal partout. En colère. Cela ne c’était pas bien passé « Et Laurent ? »
« Oui, qu’est ce que tu me veux Alphonse? »
« Tiens, tu devrais aller voir la bas »
« C’est encore un de tes plans foireux ? »
« Je ne comprends pas pourquoi tu ne m’aimes pas, alors que je ne veux que t’aider … enfin tu fais comme tu veux, si tu veux gâcher la vie »

L’homme appelé Alphonse s’éloigna, en sifflotant, comme si la courte conversation n’avait jamais eu lieu.
Laurent lui tenait la carte de visite qu’il venait recevoir. Sur le verso de la carte violette, une simple silhouette de galaxie spirale. Sur le recto, une adresse en banlieue.
Il la rangea et l’oublia.


« Jeu, set et Match »

Encore perdu. Cette fois il avait carrément été humilié. Par un tout jeune joueur dont c’était le premier vrai tournois.


Le bâtiment était grand. Gris, mais grand. Ce n’était qu’un gros bloc de béton gris avec une petite porte en métal sur l’un des cotés. Et sur la porte en métal, on pouvait distinguer la même galaxie spirale qu’il y avait sur la carte de visite. Laurent hésita. Se souvint le dernier match de Tennis. Et toqua.


Tout était brillant, lumineux , immaculé. Tout ressemblait à une clinique haut de gamme depuis qu’on l’avait fait entré dans le gros bâtiment gris.

Après avoir attendu quelques minutes, un homme se présentant comme le docteur smith était venu pour lui expliquer les choses.

A BoostSynapse, puisque c’était ainsi que la société s’appelait, on travaillait sur des systèmes permettant aux gens d’utiliser leur plein potentiel, de libérer toutes leur possibilités.
« Pourquoi les médias n’en parlaient pas ? »
Parce que pour l’instant la société n’avait obtenu que le droit de faire des tests réduits, sur des volontaires. Bien entendu il n’y avait aucun risque mais il fallait respecter les procédures médicales. Mais de fait, si Laurent acceptait de subir le traitement, il serait payer, 5000 euros pour avoir accepter d’être un cobaye.
Mais par contre, il n’aurait pas le droit d’en parler à quiconque. Pour des raisons d’espionnages industriels. On ne devait pas savoir qu’il avait reçu le traitement.


D’abord il ressenti rien. Et il se dit que c’était encore une connerie d’Alphonse. Et puis cela commença. Un fourmillement qui le traversa des pieds à la tête. Et une explosion dans sa tête. Comme si il naissait une deuxième fois.


« Jeux, set et Match »
Il avait gagné. Il avait vraiment gagné. Et pas juste un match. Non carrément un tournois du grand Chelem.
Il n’en revenait pas. Sa vie était devenu paradisiaque.
Bien entendu il ne parlait jamais à personne de sa visite à BoostSynapse un an avant.


La Télé, une chaîne d’info en continu.
« Il semblerait que les récents épisodes de folies meurtrières soient dû à une organisation terroriste utilisant comme couverture une société appelée BoostSynapse. Sous prétexte de proposer des améliorations aux personnes tombant dans ses filets, la société implantaient dans le cou de ses victimes un système de prise de contrôle à distance de leur corps.

Les 2314 personnes qui, jusqu’à présent, se sont mises à tenter de tuer toutes les personnes autour d’elles n’étaient donc plus maître de leur mouvement. L’un des repaires de BoostSynapse a pu être trouvé et les enquêteurs découvert que les corps des malheureuses victimes étaient contrôlée par des programmes de jeu automatique utilisés normalement pour des jeux vidéos de guerre.

La police demande aux personnes qui auraient accepté de recevoir le traitement de BoostSynapse et qui serait encore maître de leur décision de se rendre aux plus vite au commissariat le plus proche pour pouvoir être prise en charge»


Laurent rampa un peu plus loin, se réfugiant un peu plus profondément dans le fond de la canalisation d’égout. Il avait réussi à leur échapper. Cette fois.
Depuis qu’un des cobaye de BoostSynapse avait réussi à faire exploser un barrage hydroélectrique entraînant des milliers de morts, les gens comme lui, les viande-bot comme les appelaient ceux qui les chassaient était pourchassés par tous. La police recherchait toute les personnes qui comme lui étaient plutôt médiocre et qui soudain étaient devenus des stars.

Ce n’était pas passé prêt cette fois. Il avait été reconnu par un fan de tennis alors qu’il fouillait dans des poubelles pour trouver à manger.

Heureusement qu’il était boosté sinon il n’aurait jamais pu leur échapper.

Il savait qu’il aurait du se rendre à la police. Que c’était le mieux, qu’il finirait par à un moment se transformer en viande-bot et qu’il serait abattu en ayant fait plus ou moins de victimes.

Mais il ne pouvait pas. Il ne voulait pas être enfermé.

Et puis, peut-être que lui, cela ne lui arriverait pas.

Les dés utilisés

Les dés que j'ai utilisé :

  • la balle de tennis
  • la galaxie

L'inspiration

Dans un TGV de Paris vers Marseille. J'ai regardé la photo des dés quelques secondes et l'idée d'un sportif qui se faisait "augmenté" par une société qui en fait voulait simplement construire une armée de bot pour pouvoir faire un massacre c'est imposé à moi. Du coup j'ai choisi le tennis pour utiliser un dés et la galaxie a fait un parfait logo pour cette organisation malfaisante :)

results matching ""

    No results matching ""