L'histoire !

Un plateau télé, un présentateur habillé de façon criarde et qui flotte légèrement au dessus du sol.
« Aujourd’hui nous allons accueillir, l’immense, la splendide, la fulgurante, la galactique ….. Amélia Carter » Crie-il dans sa canne micro rutilante et chromée.

Une musique démarre, violons et piano tandis que des nuages s’écartent au fond du plateau, de la fumée couleur fraise de printemps mousse un peu sur le sol tandis qu’une silhouette féminine s’avance, descend les marches qui la sépare de la partie centrale du plateau et s’assoie, comme l’y invite le présentateur dans un rutilant fauteuil Ball Chair noir et rembourré de tissu jaune.
« Bonjour Fridrik ». Une voix claire, posée, qui a l’habitude d’ordonner.

« Bonsoir très chère, quel honneur de vous avoir avec nous ce soir, tout l’anneau galactique doit vous être en train de vous regarder » répond le présentateur tout en semblant s’asseoir sur une chaise invisible.
« Mais avant que nous parlions du sujet qui vous amènent, je suis sur que nos spectateurs veulent en savoir plus sur vous chère Amélia, et tout d’abord, qu’est ce qui a fait que vous êtes devenus l’exploratrice interstellaire que vous êtes aujourd’hui ! »
L’ombre qui passe un instant dans le regard de la femme assise en face du présentateur indique clairement qu’elle se serait bien passé de cette question et de toutes celles qui vont suivre, comme à chaque interview. Mais elle sait qu’elle n’y coupera pas.

« Tout a commencé il y a maintenant 235 ans cher Fridrik. A l’époque, seule l’humanité se limitait à la planète Terre. Quand à moi j’étais une jeune fille et je me demandais ce que j’allais faire de ma vie. J’avais deux rêves, étudier les dinosaures et observer les étoiles. Je ne me doutais pas qu’au final j’allais pouvoir faire les deux »

« Le premier contact entre vous et les dinosoriens ! racontez nous le !! » relance le présentateur.

« C’était une belle fin de journée d’été, j’étais en vacances et nous étions partis en famille en montagne. Mon père m’avait offert un petit télescope et ce soir là nous avions décidé de le tester en observant la lune. Nous étions donc en train de scruter la lune quand une traînée traversa le ciel. Nous avons tout d’abord a un avion en difficulté. Mais finalement la traînée blanche stoppa puis se rapprocha. Une fois que l’objet fut plus proche nous découvrîmes que c’était une espèce de pyramide volante. Les pyramide que vous connaissez tous puisque nous les utilisons maintenant tous pour voyager entre les différents monde habités ».
« Et c’est ainsi que vous avez rencontré les dinosiriens qui allait devenir nos protecteurs et permettre à l’humanité de découvrir les étoiles. n’est ce pas ? »
« Oui tout à fait, ce fut, le premier événement d’une longue série qui allait changer le destin de l’humanité »
« Racontez nous en plus, qu’est ce que vous leur avez dit, comment votre rencontre s’est passé ? Pourquoi votre père n’a pas survécu à cette première rencontre ? »

L’invitée s’attendait bien entendu à cette question, mais comme à chaque fois, elle ressentait cette vieille douleur, cette vieille souffrance, cette dangereuse culpabilité qui la rongeait depuis si longtemps.
« Vous savez bien que je n’ai pas le droit de vous parler de ses premières rencontres avec les dinosoriens, que cela m’est interdit et que si j’osais le faire, les conséquences pour moi, mais pas seulement pour moi, serais dramatique »

« Je comprends bien mais les gens qui vous regardent veulent savoir, on raconte que le fait que fait que vous soyez toujours en vie 250 ans après votre naissance est le cadeau personnel que les dinosoriens vous ont fait pour se faire pardonner la mort de votre père, est ce vrai ? »
« Je vous ai dit que je ne pouvais rien vous raconter de cette période, je préfère m’en aller tout de suite si vous continuez à ne pas m’écouter » s’énerve la jeune femme de 250 ans tout en commençant à se lever.

« Mais ne vous importez pas comme cela très Chèèèèèrreeeeeee ! Voyons voyons, on peut essayer d’en savoir plus, c’est tellement mystérieux !! Mais pardonnez moi cette insistance et parlons d’autre chose, voulez vous ? »

« Oui, si j’ai accepté votre invitation c’est parce que » …
« Non non, ne parlons pas de choses sérieuses tout de suite, les téléspectateurs veulent savoir plus de choses sur vous. Tenez, une question d’Ilréna d’andromaque qui voudrait savoir qu’elle est votre souvenir le plus terrifiant, parmi tout les souvenirs que vous avez de vos différentes exploration galactique »

Amélia savait bien qu’elle allait devoir jouer le jeu des questions sans intérêts et de l’émission télégalactique où elle avait accepté d’être invité. Cela faisait bien 50 ans qu’elle n’avait pas accepté de participer à une telle mascarade, c’était l’occasion pour Fridrick de faire un coup médiatique avec son émission, il n’allait pas la lâcher ni lui permettre de parler du projet qu’elle voulait partager avant d’avoir eu la dose de sensationnel qu’il s’estimait en droit d’attendre.

« Ce n’est pas forcément une question facile. La galaxie n’est pas toujours un endroit accueillant et à de multiples reprises j’ai failli perdre la vie. Mais je crois que ma rencontre avec ceux que l’on appelle maintenant les hommes en gelée fut le moment le plus terrorisant de ma vie »

« Les hommes en gelé ? Vous les avez rencontrés ?? » Le présentateur surjouait la surprise « et vous êtes encore en vie ? Vous devez absolument nous raconter cela ! »
« C’était il y a bien 175 ans je pense. La guerre avec les hommes en gelé avait commencé quelques années plus tôt. J’étais à l’époque en possession d’une carte stellaire qui était sensée provenir d’une pyramide d’exploration et qui devait indiquer la présence d’une ancienne base d’éléphantum. »

« Les éléphantum ? qu’est ce que c’est ? » l’interrompit Fridrik

« C’est une race galactique qui aurait quitté la galaxie. Ils ont joué le rôle que les dinosoriens jouent pour nous, un rôle de mentor et de protection. On dit que leur science était tellement évolué qu’on aurait pu penser que c’était de la magie et que même les dinosoriens n’ont jamais saisis totalement les concepts des que les éléphantum essayaient de leur enseigner. Et on les appelle éléphantum parce qu’ils ressemblaient, d’après les sources que l’on a, à des éléphants de la terre, mais avec en plus une paire de bras se terminant par des mains ayant des pouces opposables.

« D’accord, d’accord mais alors, les hommes en gelé ? »
« Alors donc, la carte que j’avais aurais du me conduire à des infrastructure éléphantum mais au lieu de cela je tombais directement dans une base retranchée d’hommes gelée. La base sur laquelle s’étais retranché le gouvernement et le roi des hommes gelée.
On me captura quasi immédiatement et l’on pensa que j’étais une espionne. Ce qui voulais dire que j’allais être interrogée. »

Le présentateur frissonna, comme chacun de ses mouvements, chacune de ses mimiques, c’était surjoué, exagéré, mais pas tellement qu’habituellement.

« Vous voulez dire que … »commença-t’il sans terminer sa phrase.
« Oui, j’aurais du finir avalé par un homme gelé pour que sa gelé dissolve lentement mes tissus jusqu’à ce qu’il absorbe ma cervelle et avec elle tout mes souvenirs.
« Mais vous avez réussi à vous échapper ? »
« Oui, mais cela reste toutefois le souvenir le plus terrifiant de mes 235 dernières années, la sensation de la gelé qui commence a vous dévorer .. »
« Vous voulez dire que vous vous êtes échappée alors que les hommes gelés avaient commencé à vous interroger ? »
« Oui, ce fut juste, et je garde toujours une cicatrice sur le dos de la main, là ou la gelée a commencé à me digérer » répond l’invitée tout en montrant le dos de sa main qui effectivement ressemble plus à un champ de bataille réduit en cendre par un tapis de bombe que le dos d’une main humaine.

« C’est vraiment une histoire terrifiante ! Et si vous nous racontiez votre plus beau souvenir ? Ou mieux encore, racontez nous une anecdote croustillante, la galaxie est grande, pleine de planètes, vous n’allez pas nous dire que votre cœur n’a jamais battu plus fort, émoustillé par une passion aussi brusque que dévorante ? »

Les dés utilisés

Alors j'ai utilisé :

  • une canne
  • une pyramide
  • un croissant de lune
  • une note du musique
  • une carte au trésor
  • un éléphant
  • un crane de dinosaure
  • le roi des hommes en gelée
  • un avion

L'inspiration

Au départ j'étais plus parti sur un "vrai" récit à la indiana jones / tomb raider. Et puis il y a quelques temps, je discutais avec ma fille et elle me disait qu'elle ne savait pas devenir une scienfitique qui étudie les dinosaures ou une qui étudient les étoiles. Du coup j'ai eu envie d'écrire une histoire en prenant ça comme base.

results matching ""

    No results matching ""