L'histoire !

L’information avait fait l’effet d’une bombe, d’un tremblement de terre. A un mois de la coupe du monde de Football, alors que les bleus finissaient leur préparation à Clairefontaine, la pépite de l’équipe de France, le prodigue du ballon rond sur lequel tout le monde comptait pour ramener une troisième étoile avait été empoisonné en plein entraînement.

Les images, filmées par les caméra que le staff utilisait pour filmer les entraînements et ainsi proposer des conseils d’amélioration aux joueurs, tournaient en boucle sur les chaînes d’information continues.

Le début était normal, un entraînement classique de footballeurs professionnels. Et puis un cheval surgissait d’on ne sait ou. Portant enveloppé d’une longue cape blanche à capuche, il fonçait en plein galop sur les joueurs qui essayaient de s’enfuir. Sans peine la monture et son cavalier rattrapait la jeune pépite du foot. Le cavalier se penchait alors, comme s’il voulait faire un spectacle d’acrobatie équestre et sans le moins du monde ralentir frappait au coté le malheureux joueur.

Et puis, aussi vite que le cheval était apparu, il disparaissait.

Le pauvre joueur lui, avait été touché par une lame effilé. Qui n’avait fait que des blessures superficielles. Mais malheureusement la lame avait été enduite de poisson. Pas une dose mortelle non même s’il s’en était fallu de peu, mais suffisamment importante pour que le plus grand espoir de l’équipe soit déclarée forfait.

Bien entendu l’enquête fut menée tambour battant. Mobilisant des brigades entières pour retrouver l’horrible personnage ayant perpétré ce terrible crime. Les supporters étaient sur que c’était un complot d’une des équipes adverses, qui voulaient ainsi se débarrasser de l’équipe la plus en capacité de gagner. Même les relations internationales se firent plus tendues à cause de cet incident.

Notre président annula sa visite dans un pays proche au motif qu’un homme politique du pays avait ironisé sur le fait que cela faisait maintenant une excuse à l’équipe de France pour expliquer leur défaite qui était de toute façon plus que probable.

Et l’enquête continuait.

Finalement, le coupable fut démasqué. Les enquêteurs, tels le prince charmant dans Cendrillon avaient en effet fait un moulage des traces du cheval et les avaient comparés avec tout les chevaux se trouvant à 350 kilomètres à la ronde.

Une fois le cheval retrouvé, ils avaient fouillés de fond en comble le club équestre l’hébergeant et avait fini par retrouver la fiole vide qui avait servit à contenir le poison, dans un ruisseau coulant prêt de là.

Et sur la fiole, une empreinte de doigt. Bien entendu la recherche d’une correspondance dans le fichier des criminels n’avait rien donné.

Les choses auraient pu s’arrêter là.

Mais le peuple réclamait le coupable.

Et un test grandeur nature fut organisé. Toutes les personnes vivant en France et licenciés d’un club équestre durent participer à la grande vérification pour trouver le scélérat qui avait fait perdre la coupe du monde à leur équipe.

Le pauvre homme fut finalement arrêté, par une patrouille mobile, alors qu’il tentait de fuir en Thalys. Des dizaines de pétitions fleurirent sur le net pour demander le rétablissement de la peine de mort, uniquement pour ce pauvre coupable.

Et il fut décider, que pour sa propre sécurité, il purgerait sa peine de prison dans un pays ami, les prisons sont pleines de supporter de foot… C’était trop dangereux pour sa vie.

Quand à la raison de son geste fou ? Elle fut dévoilé pendant son procès. Le pauvre homme voulait simplement se venger. C’était un escrimeur acharné. Il adorait son sport et ne vivait que pour le pratiquer. Et à cause de la coupe du monde, le championnat d’escrime qui aurait du être diffusé sur le service public ne serait pas diffusé du tout. Il ne pourrait pas regarder ce qui était pour tout escrimeur, le saint Graal des compétitions. Tout cela à cause d’une bande de gugus trop payés qui courraient après un ballon. Il avait alors décider d’agir et de se venger ….

Les dés utilisés

J'ai utilisé pas mal de dés :

  • le maillot de foot
  • l'escrimeur
  • le cheval
  • l'empreinte digitale
  • la fiole de poison *

L'inspiration

Dans le TGV, je viens de finir d'écrire l'histoire de mai. J'ouvre l'image des dés de juin pour voir si j'ai une idée d'histoire. Et toute l'histoire m'a frappé d'un coup. je l'ai écrite d'une traite, vraiment très rapidement (les dates entre les deux commits des deux histoires ferront foi). C'est un peu n'importe quoi, mais bon, je l'aime bien cette petite histoire :)

results matching ""

    No results matching ""